Le mégalithisme à Filitosa

Le mégalithisme (mégas en grec, grand et lithos, pierre) est un terme utilisé pour désigner des pierres levées, isolées ou regroupées. Les dolmens, coffres et allées couvertes sont des monuments funéraires. Les sociétés qui les ont bâties étaient sédentaires et hiérarchisées. Elles montraient ainsi le pouvoir des élites et leur capacité à diriger une communauté. Les mégalithes ont une fonction funéraire, sociale, mais aussi liée aux croyances.

On trouve par exemple un monument cultuel à Filitosa, représentant des guerriers. Le site comprend deux complexes monumentaux, les torre, dont l’un s’accompagne d’une plate-forme de surveillance. La fonction des torre n’est cependant pas militaire, car l’espace y est exigu. En revanche, une aire en argile cuite au centre de la pièce unique permettait d’allumer des feux rituels. De plus, ils sont en partie construits à l’aide de morceaux d’anciens menhirs sculptés à l’effigie de chefs religieux, civils ou militaires. En effet, ces constructions circulaires sont réalisées vers 1100 avant Jésus-Christ, à la fin de l’Âge de bronze, lorsque les croyances primitives mégalithiques sont délaissées et font place à d’autres croyances.

Monument torréen à Filitosa, site préhistorique corse

Monument torréen à Filitosa, site préhistorique corse

Advertisements

Semaine surréaliste

Lundi

L’horoscope du quotidien gratuit lui a donné le ton de ce 15 février, jour porté par pluie battante sur les vitres du RER. La femme au garde-à-vous contre le strapontin replié tient son grand parapluie, sans pouvoir empêcher les autres voyageurs de s’agglutiner à l’intérieur. Elle s’écrie « arrêtez de pousser ! » et pense qu’elle déteste le lundi. La patience est de mise.

Mardi

La patiente du 33 avenue Filibert, chez le Dr J’ai rendez-vous est un rappeur invétéré du club house de Champigny.

Mercredi

Mon transilien de la veille du chien debout assis contre un réverbère poussant des gouttières, se rue sur l’autre rive de la Loire, vibrant de tous ses membres, contre un grand escalier mou.

Jeudi

Les petits, les trous dans la locomotive chassent le hobbit, un nain des forêts théâtrales d’Arcadie.

Vendredi

Donne-moi ce verre pour trinquer à ta vitesse, au cœur de notre chalet, pourri par les fleurs d’hiver.

Samedi

Merci pour ce haricot verre mon casque de mouton. Tu es un beau ciel de mangue porté par les vagues incessantes de ton chaudron bizarre.

La semaine est dans le collimateur du poissonnier qui remue son téléphone et traverse le canal à la fontaine rare. Je pense aux gouttes de sable sur mon auto et vois couler un calepin dans un ascenseur.

© Tous droits réservés