Temps de la semaine surréaliste

La semaine est un parapluie qui se décante dans la boue, la gadoue. Je ne suis qu’un ange qui passe, trépasse et se mousse. La voiture descent dans la rue et les types se marrent, dans la mare les canards qui pataugent. Je ne sais pas quel est le délire de cette fille aux cheveux clairs. Quoique le rêve d’être un chacal soit des plus merveilleux. Enfin n’y crèvons plus car je crois que vient l’arc-en-ciel.

© Tous droits réservés

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out /  Change )

Google photo

You are commenting using your Google account. Log Out /  Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out /  Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out /  Change )

Connecting to %s